top of page

Morsure d'animal Explication/Résumé

Comme décrit dans le Code administratif de l'Ohio (OAC 3701-3-28 et OAC 3701-3-29), chaque fois qu'un individu est mordu par un chien ou un autre mammifère non humain, un rapport doit être fait par tout fournisseur de soins de santé, ou par tout médecin vétérinaire agréé ayant connaissance de la morsure, ou par la personne mordue au commissaire du district sanitaire local. Dès réception d'un rapport, le LCHD contactera le propriétaire de l'animal pour placer l'animal en quarantaine pendant au moins dix (10) jours avant d'observer l'animal concerné. Pendant cette période, l'animal doit être confiné dans les locaux du propriétaire ou peut être détenu dans un chenil ou une fourrière. Pendant cette période, l'animal doit rester séparé des autres animaux ou des personnes à moins qu'il ne soit tenu en laisse. L'animal doit être observé au moins dix jours après l'incident avant de pouvoir être relâché afin de s'assurer que l'animal n'avait pas la rage au moment de la morsure. Si l'animal meurt avant la fin de la période de quarantaine et d'observation, la tête de l'animal doit être soumise au laboratoire de santé publique de l'ODH pour un examen antirabique.

Le virus de la rage a un taux de mortalité de près de 100 % une fois que les symptômes cliniques apparaissent, ce qui en fait l'un des taux de mortalité les plus élevés de toutes les maladies. Cependant, il est évitable à 100% chez l'homme avec des soins médicaux rapides et appropriés. Selon le CDC, la rage est en baisse constante depuis les années 1970 grâce aux programmes de contrôle des animaux et de vaccination. Le dernier cas humain connu de rage dans l'Ohio remonte à 1970. Bien qu'elle soit encore une maladie très grave si elle est contractée, elle est évitable à 100 % et les programmes actuellement utilisés aux États-Unis ont contribué à atténuer la transmission de la maladie.

Rage ODH et morsures d'animaux :

CDC : https://www.cdc.gov/rabies/animals/index.html

bottom of page